Bandeau site Politproductions

Fin de la rumeur Biogaran-Sarkozy

Rumeur pas net

Combattre la corruption du politique par de fausses rumeurs revient à la servir car à terme c’est discréditer la révélation des prises illégales d'intérêts ou des conflits d’intérêts réels.

Depuis quelques temps on dit et répète sur le net que François SARKOZY, frère benjamin du président de la République, est le P.D.G. de BIOGARAN, la filiale spécialisée dans les médicaments génériques de SERVIER. C’est une fausse information. Nous publions l’extrait Kbis de la société BIOGARAN qui l’établit (cliquer sur le lien) :


Commentaires

Rmeur de M.... vérifiez

Rmeur de M....
 
vérifiez vous-même
http://www.societe.com/societe/biogaran-405113598.html
 

mensonge!

elle est où la signature par le greffe de l'extrait k-Bis????

De quoi parlez-vous?

Je ne vois pas de quoi vous voulez parler... Le document est publié tel qu'il a été reçu du Tribunal.

Prête-nom?

Et si "BRIERE PASCAL" n'était qu'un prête-nom?...

Avez-vous des raisons de le

Avez-vous des raisons de le soupçonner?

Portrait de Critiquerongeuse

À qui profite le crime?

Oui, propager de telles fausses rumeurs est contre-productif, à tel point que l'on peut se demander si leurs auteurs ne seraient pas ceux que ce discrédit intéresse... Il n'est pas impossible que dans un prochain discours Sarkozy dénie la réalité des affaires MAM et Fillon en invoquant l'exemple de son petit frère...

Amar404 et les contre-bruits...


Extrait d'un post de Gilbert Wayenborgh, paru sur Moteurzine.com, qui rend compte de la façon dont la censure du net s'exerçait sous Ben Ali et qui apporte de l'eau à votre moulin, Critiquerongeuse :

« [...] C’est au début des années deux mille, si mes souvenirs sont bons, qu’on évaluait l’internet à une petite poignée de milliard de pages. A l’époque Google affichait encore sur sa home, le nombre de pages approximativement indexé dans son moteur.

Aujourd’hui la masse d’informations disponible rend l’internet incontrôlable. Amar404 en a fait les frais en Tunisie. L’état n’a donc plus une emprise totale sur l’internet comme il le pouvait avoir il y encore quelques temps de cela. Vive la liberté.

Cependant si l’état ne contrôle plus … qui contrôle ?

Personne réellement ne contrôle ce qui se passe sur internet, y compris Google qui dispose d’une copie d’internet au sein de ses locaux (c’est relatif).

La problématique d’Amar404 (et de tous les systèmes de contrôle) c’est la masse. De fait on ne peut pas ou que d’une façon parcellaire. Alors comment contrôler cette masse ? Il suffit de noyer l’information négative en l’englobant d’une masse gluante ou d’un contre bruit. » Lire la suite de ce post.