Bandeau site Politproductions

Penser avec Desanti

Première de couverture l'ouvrage paru aux Éditions T.E.R. sous le titre Penser avec Desanti

Desanti occupe une place particulière dans le tableau de la philosophie française de la seconde moitié du XXe siècle. Dans l’histoire de la réception de la phénoménologie husserlienne en France, qu'il a soumise à une critique radicale d'un point de vue marxien ; dans celle de l'épistémologie des mathématiques, en donnant dans Les Idéalités mathématiques une analyse épistémologique interne de la théorie des fonctions de variables réelles, puis des textes affirmant le polymorphisme historique des matheseis ; enfin, dans celle du marxisme français, en livrant dans Un destin philosophique une critique du dispositif idéologique de capture des esprits par une croyance collective.
 
Comment ressaisir l'unité d'une telle pensée ? Son épistémologie des mathématiques est-elle phénoménologique, matérialiste ou dialectique ? Sa critique de la phénoménologie conduit-elle à refuser toute phénoménologie au profit d'une position matérialiste ? Y a-t-il un sens unitaire de la raison ou seulement des rationalités locales et plurielles ? Comment rendre raison du temps, de l'Autre ou d'une autre pensée ? « Il faut toujours rester au brouillon, c’est-à-dire toujours recommencer, ne jamais laisser les choses en l’état où elles semblent être achevées », écrit Desanti dans « Fonctions de la philosophie aujourd'hui » ici publié ; doit-on se contenter de cet inachèvement, ou peut-on dégager chez lui un ensemble de thèses philosophiques ?
 
Ce collectif édité sous la responsabilité de Dominique Pradelle et François David Sebbah s'ouvre par deux inédits de J.-T. Desanti.

Avec les contributions de :  YPierre Cassou-Noguès, Jacques Dubucs, Vincent Gérard, Pierre-François Moreau, André Pessel, Dominique Pradelle, Marc Richir, Élisabeth Rigal, Jean-Michel Salanskis, François-David Sebbah.